illustrations

// My Mad Fat Diary //

14 juillet 2015

On est nombreux à être accros aux séries…
Mais je trouve qu’il est rare d’en découvrir une qui fasse réellement écho en nous. Qui nous transporte et nous fait même voir la vie d’une autre façon.
Une série où chaque épisode est parfaitement réfléchi, écrit avec tant de vécu dans chaque mot, chaque image, qu’on ne peut pas rester indifférent, quelque soit notre propre expérience.

00

J’avais un peu ressenti cela avec Skins, il y a quelques années, mais rien de comparable avec la série que j’ai commencé l’an dernier ; My Mad Fat Diary.

Nous sommes en 1996 dans le Lincolnshire. C’est l’histoire d’une ado de 16 ans, Rae Earl, et du Gang ; Chloe, Izzy, Archie, Chop et Finn.
Rae revient d’un séjour en hôpital psy où elle a passé 4 mois après avoir tenté de se suicider.
Nous suivons Rae dans sa vie tumultueuse entre sa mère, sa meilleure amie et son obsession pour les garçons. Malgré sa dépression, on se rend vite compte que Rae est une ado comme les autres, mais il faut du temps pour qu’ELLE s’en rende compte. Et qu’elle comprenne que tout le monde a ses propres combats à livrer.

Il n’y a pas d’acteurs très connus dans cette série mais vous reconnaîtrez peut-être Kester le psy, qui jouait aussi le professeur Quirell dans Harry Potter à l’école des Sorciers ! Et la maman de Rae a joué dans deux épisodes de Doctor Who que j’aime beaucoup 🙂

J’ai commencé cette série tout à fait par hasard, j’aime en général beaucoup les séries anglaises (surtout quand les acteurs ont un fort accent comme dans Misfits, c’est exotique !).
Finalement j’ai regardé les deux saisons en quelques jours et malgré une fin plus que géniale et sans cliffhanger, j’étais tellement triste que ça soit fini que je suis restée sur ma faim.

02

Il y a deux semaines, j’ai appris que la série revenait avec une troisième saison et je JURE que mon coeur a fait une danse de la joie !
J’ai regardé les deux premiers épisodes, puis le troisième… et là je me suis rendu compte qu’il n’y en aurait que trois, c’était simplement un petit retour pour cloturer en beauté et faire plaisir aux fans certainement. En trois épisodes, je suis passée par plus d’émotions que dans une saison complète de la plupart des séries.
Mes yeux étaient constamment humides pour différentes raisons.

C’est somme toute, un beau message d’espoir et d’acceptation de soi ! *peace*

Bref, LA GROUPIE.

– clarisse –

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Toujours écouter sa sœur au lieu de faire semblant! – MissGuiguitte in Wonderland 8 avril 2017 at 21 h 38 min

    […] très bien sur son blog, je vous laisse aller voir, c’est par ici ——–> Copper Boom Et moi, je vous mets un de mes passages feel good que j’adore […]

  • Leave a Reply